Accueil // Actus // EXIGEONS UNE LOI CONTRE LES LICENCIEMENTS BOURSIERS ! Samedi 29 novembre à Troyes

EXIGEONS UNE LOI CONTRE LES LICENCIEMENTS BOURSIERS ! Samedi 29 novembre à Troyes

interdire_les_licenciements_boursiers

A SITUATION EXCEPTIONELLE, MOBILISATION EXCEPTIONELLE !

« Notre département est en danger, le patronat est devenu muet puisqu’il sait combien il porte une grande responsabilité sur la casse de l’emploi, nos parlementaires font comme si de rien n’était puisque depuis des décennies ils votent toutes les lois qui facilitent ces licenciements, les structures publiques ne mettent pas les réponses aux besoins qu’exige la situation, les représentants de l’état dégagent en touche, arguant une impuissance face au monde de la finance et du patronat.
Il nous manque un outil législatif pour mettre fin à ces postures, à ce carnage.

A l’appel de la CGT Auboise exigeons une loi contre les licenciements boursiers

samedi 29 novembre à 10h30 place Jean Jaures à Troyes !

N’acceptons plus l’inacceptable !

C’est plus que jamais le moment pour les salarié-e-s, retraité-e-s et privé-e-s d’emploi aubois-e-s RASSEMBLE-E-S de prendre leurs affaires en main. »
David Morin, secrétaire Général de L’Union Départementale CGT Aube

Les salarié-e-s de chez « SIMPA » sont victimes des exigences et de l’appétit toujours plus vorace des actionnaires de « Brico-dépôt » (client principal) qui se moquent éperdument des conséquences individuelles et collectives terribles dans les territoires Vendeuvrois et Arcisien. L’employeur a perçu 300 millions de CICE, résultat :
360 SALARIE-E-S VICTIMES DE LICENCIEMENTS BOURSIERS !

Chez Petitjean, les repreneurs se sont succédés cette dernière décennie sans véritable perspective industrielle. Les derniers, Al Babtein ce groupe international possède une énorme puissance financière, il en profite pour récupérer les brevets Aubois et le bénéfice de la marque dans ses bagages, tout en menaçant de supprimer 192 emplois aubois.

Assa Abloy (ex vachette) est en très bonne santé financière, le groupe dégage un résultat net à deux chiffres. En voulant toujours plus pour leur compte personnel, les actionnaires projettent de délocaliser une partie de la production réalisée jusqu’alors dans l’agglomération Troyenne. Voilà qui est significatif de ce que peuvent envisager quelques dirigeants sans scrupules. Les luttes de l’été dernier et actuelles contrecarrent ces projets.

TOUJOURS DES LICENCIEMENTS BOURSIERS ! ! !

ENCORE DES LICENCIEMENTS BOURSIERS ! !

Laisser un commentaire

Copyright © 2009 Le front de Gauche Barsuraubois. All rights reserved.
Designed by Theme Junkie. Powered by WordPress.