Accueil // Actus // NON A LA LOI KHOMRI, NON A LA DESTRUCTION DU DROIT DU TRAVAIL

NON A LA LOI KHOMRI, NON A LA DESTRUCTION DU DROIT DU TRAVAIL

 

loi Khomri

Appel de la fédération de l’Aube du PCF contre la loi El Khomri

80 % de nos concitoyens expriment leur désaccord ou leur rejet du projet de loi El Khomri. C’est la société française, sa jeunesse qui refuse un avenir de précarité, ses salariés, ses privé-e‑s d’emploi, ses retraités, etc… qui aujourd’hui expriment leur opposition à la politique gouvernementale et à ce texte rétrograde.

Ce texte en effet met fin la fin à la durée légale du temps de travail, on travaillera plus pour gagner moins, avec la possibilité de travailler 12 h par jour par « simple accord ». Les congés payés ne seront plus obligatoires, le salarié pouvant y renoncer pour de l’argent. Les apprentis pourront travailler 40 h, les patrons auront toute liberté pour décider quand commence la semaine et contourner la majoration du dimanche. C’est par là même une nouvelle attaque contre le temps libre, le temps consacré à la famille, aux loisirs, aux sports et à la culture, à l’engagement dans la vie associative. Les femmes seront particulièrement pénalisées.

Les licenciements seront facilités et préprogrammés dès la signature d’un contrat, les risques encourus par les licencieurs abusifs seront réduits. La médecine du travail, les prud’hommes, les institutions représentatives du personnel seront laminés.

Ce texte organise, au nom de la « modernité », le retour au 19e siècle, il cherche à tuer l’idée même de progrès humain et d’extension des droits, il dilapide les conquêtes sociales et progressistes conquises de haute lutte. Ainsi le gouvernement exclut la citoyenneté et les valeurs de la République de l’entreprise, en s’exonérant lui même de sa responsabilité de faire respecter les droits fondamentaux. Il veut en finir avec l’existence en France d’une gauche de transformation sociale, qui agit au service des intérêts populaires, pour la réduire à la simple obéissance aux exigences du MEDEF.

Le Parti communiste français, comme des millions de nos concitoyens, refuse cette perspective.

La fédération de l’Aube du PCF invite ses adhérent -es et sympathisant -es à se mobiliser afin de contribuer à gagner le retrait du texte en étant notamment présents et force de proposition dans toutes les mobilisations à venir :

à Troyes, à Bar Sur Aube (14h, place de l’Hôtel de Ville)

le mercredi 9 mars,

celle des retraités le 10 mars à Troyes,

puis celle à venir du jeudi 31 mars.

 

Laisser un commentaire

Copyright © 2009 Le front de Gauche Barsuraubois. All rights reserved.
Designed by Theme Junkie. Powered by WordPress.